Avion Ultra-Léger (1994)

« Par la création d’appareils aériens vraisemblables, Daniel Corbeil démontre un intérêt pour les moyens de transport et leur technologie. La sculpture Avion Ultra-Léger (1994) représente une œuvre importante dans la recherche de l’artiste en raison de sa dimension monumentale, son rendu presque réaliste et l’influence de ce travail dans la continuité de son art. Construit de feuilles d’aluminium rivetées, de bois, de caoutchouc et ornementé de peinture, l’engin est tout à fait plausible, malgré une allure “artisanale” faisant penser à l’assemblage des modèles réduits. L’alliance du faire et d’un certain savoir scientifique permet à Corbeil de dépasser les frontières de la matérialisation de l’objet, tout en bénéficiant de sa signification et de sa symbolique. La limite entre le réel et le fabuleux devient dans ce cas très ténue. L’avion travesti en œuvre d’art, engage une réflexion portant sur le motif du sujet artistique, la perception du regardeur et les modes de représentation et d’interprétation. »

Jocelyne Fortin, Machine volante, leurre et réalité, opuscule d’exposition, Musée Régional de Rimouski, 2005.