Arche de Noé végétale (2016)

Photographie développée à partir de l’installation Dôme terrarium, Arche de Noé végétale en modifie la morphologie par un assemblage de prises de vue, pour donner au dôme une allure de cocon ou de larve d’insecte. Récurrent dans le travail photographique de l’artiste, ce procédé de collage permet la juxtaposition d’angles de vue singuliers rendant visibles simultanément l’avant et l’arrière de l’installation. L’image donne à voir une arche sur pilotis, vouée à la conservation d’une végétation menacée par les perturbations du climat.