Cité industrielle (2009–2014)

S’inspirant de l’installation Complexe industriel (2009) de façon à en développer le caractère fictionnel par le médium photographique, cette œuvre pose un regard surréel sur la violence faite à l’environnement par l’hyper-industrialisation. S’y trouve représenté un paysage désertifié, témoignant des ravages irréversibles d’un ensemble industriel indifférent à ce qui l’entoure. Par l’assemblage de multiples fragments photographiques, Cité industrielle vise à amplifier l’atmosphère inquiétante d’un scénario familier.