Icebergs (2010)

Réalisée dans la foulée de l’installation La fonte des glaciers, cette photographie évoque, par sa composition, les peintures d’icebergs de Frederic Edwin Church Cette image s’éloigne cependant de la représentation traditionnelle des paysages nordiques pour susciter, par le caractère fragmentaire du montage, une réflexion sur la frontière mouvante entre le familier et l’étrange, amplifiée par la monstration des artifices de la mise en scène.